Retour aux résultats

Russie Autrement




Présentation
 1ER JOUR – PARIS / MOSCOU
Rendez-vous des participants à l’aéroport, assistance aux formalités d’enregistrement puis décollage à destination de Moscou. Transfert en autocar et installation à bord de votre bateau.
Accueil folklorique à bord avec la cérémonie traditionnelle du "pain et du sel".

Dîner et nuit à bord (en fonction des horaires de vol).

2EME JOUR – MOSCOU

Petit déjeuner et dîner à bord.

Tour Panoramique de Moscou. Visite panoramique qui permet une prise de contact idéale avec la ville, son centre historique et ses principaux monuments. A travers les amples avenues comme la célèbre Tverskaya, nous arriverons sur la Place Rouge, sans doute l’une des plus belles au monde, classée au Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Elle doit son nom à la couleur des briques des édifices qui l’entourent : le musée d’Histoire, les murailles du Kremlin et la cathédrale Saint-Basile avec ses célèbres coupoles en forme de bulbe, construite sur ordre du Tsar Ivan le Terrible. Sur la place se trouve aussi le mausolée de Lénine et sur ses pavés défile l’Armée Rouge lors des nombreuses commémorations tout au long de l’année.

Nous passerons devant la cathédrale du Saint-Sauveur, le théâtre Bolchoï puis l’imposante façade de la «Loubianka», siège de l’ancien KGB, aujourd’hui FSB. La suite de la visite permettra de voir les ruelles de l’ancien quartier marchand Kitaï-Gorod qui abrite de nombreuses petites églises. Nous continuerons notre visite sur les rives de la Moskova, de la Douma et nous nous arrêterons au sommet du « Mont des Moineaux », devant l’Université Lomonossov, l’un des gratte-ciel de style stalinien et aussi l’une des caractéristiques du paysage urbain de Moscou. Nous nous arrêterons également au Parc de la Victoire ainsi que devant le couvent de Novodévitchi, qui inspira Tchaïkovski dans sa composition du « Lac des Cygnes ». Nous finirons par la rue Arbat, rue piétonne animée au cœur de la vieille ville.

Déjeuner en ville

En option en après-midi :

Visite du monastère de Novodévitchi. Classé au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO, le Monastère de Novodévitchi (couvent des Jeunes Filles) est l’un des plus beaux de toute la Russie. Il est situé au sud-est de Moscou, tout proche des rives de la Moskova. Il fut fondé par le grand-prince Basile III en 1524 pour commémorer la victoire russe sur les armées polonaises et lituaniennes et la reconquête de la ville de Smolensk. Pendant le XVIe et XVIIe siècle, les grandes familles des boyards et la famille impériale avaient pour habitude d’envoyer leurs filles à Novodévitchi. A l’intérieur se trouve un important musée avec des collections d’icônes, de joaillerie, de broderie et de livres anciens. Dans son cimetière sont inhumées de nombreuses personnalités russes du monde de l’art, de la science et même de la politique, comme Boris Eltsine.

Visite de la galerie Tretiakov. Visite de cette incomparable pinacothèque, appelée ainsi en l’honneur de son fondateur Pavel Tretiakov (1832-1898), le célèbre marchand et grand mécène russe du XIXe siècle. Son rêve/ objectif était de créer un grand musée accessible à tout visiteur sans distinction de classe ou de fortune, avec une grande collection de pièces permettant de comprendre et d’admirer l’histoire de l’Art russe. Le projet devint réaliste en 1881 avec l’inauguration de la galerie. Tretiakov fit don de plus de 2 000 œuvres de sa collection privée à la ville de Moscou, constituant ainsi l’origine de ce qui est devenu aujourd’hui un impressionnant musée. La galerie abrite plus de 130 000 œuvres d’art créées par des artistes russes. Outre sa magnifique collection d’icônes, nous pourrons aussi admirer un exceptionnel panorama historique de peinture russe depuis le XIe siècle jusqu'à nos jours. Les pièces de type byzantin les plus connues sont «la Vierge de Vladimir» que la légende attribue à Saint Luc, et «la Trinité», le chef-d’œuvre d’Andreï Roublev

En option (en soirée):

Visite du métro de Moscou. Inauguré le 15 mai 1935 par le pouvoir soviétique comme un symbole de l’avancée technologique et industrielle du système politique, le Métro de Moscou était le « Palais du Peuple ». Les plus importants artistes de l’époque participèrent à sa décoration et utilisèrent des matériaux en provenance de tout le pays, voulant symboliser l’unité des peuples soviétiques. Il est encore aujourd’hui le principal moyen de transport dans la capitale et l’un des plus importants au monde avec 200 km de lignes et 145 stations. Nous visiterons les plus importantes d’entre elles, qui sont luxueusement construites avec plus de 20 variétés de marbres, de granites, d’onyx et décorées de peintures murales, de majoliques, de verrières, de mosaïques.

Visite nocturne de Moscou. La capitale change de visage à la tombée de la nuit. Elle offre au visiteur une perspective totalement différente. Une belle et créative illumination, récemment installée, rehausse les austères et imposantes façades d’inspiration stalinienne. Les belles églises orthodoxes brillent de mille feux et les rives de la Moskova offrent un aspect insolite, celui d’une ville à découvrir lorsque le soleil se couche.

Dîner à bord

3EME JOUR – MOSCOU

Petit-déjeuner, déjeuner et dîner à bord.

Visite du Kremlin et ses Cathédrales. Le mot « Kremlin » se traduit par « forteresse » en russe. Dans l’ancienne Russie et dans chaque ville importante on érigeait une place forte entourée d’une muraille, à l’intérieure de laquelle se trouvaient les principaux édifices, tels que les églises et les cathédrales. Celui de Moscou, véritable berceau de la ville, est le plus important du pays et a été classé au Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Construit au XIIe siècle, il a été conçu sous sa forme actuelle au XVe siècle. Il est un magnifique reflet des différentes étapes de l’art russe, ainsi qu’une concentration monumentale et unique d’architecture, de peinture et d’arts décoratifs et appliqués. Les meilleurs artisans et artistes travaillèrent dans ses églises, ses cathédrales et ses palais en léguant des chefs d’œuvre d’une valeur inestimable. Dans le cadre inoubliable de ses ruelles et de ses places se concentrait le symbole du pouvoir et de la gloire de la Russie.

Aujourd’hui, le Kremlin abrite les principaux organes du gouvernement politique et religieux: le palais Présidentiel, plusieurs édifices administratifs et militaires comme le Sénat et l’Arsenal, ainsi que de nombreuses églises et cathédrales. Ses murailles dominant la Moskova et la Place Rouge, ont été construites avec des briques de plus de 8 kg, hautes de 19 m et longues de 2 235 m. Nous visiterons l’intérieur de l’enceinte, pour y admirer la « Cloche Tsarine » (la plus grande au monde) fondue en 1733 et le « Canon Tsar » (l’un des plus grands jamais construit et qui devait défendre l’entrée par la porte du Saint-Sauveur, mais qui n’a jamais été utilisé) fondu en 1586 par Andrei Chokhov. Nous finirons notre visite par la célèbre « Place des Cathédrales » encadrée par celles de Saint-Michel, de l’Ascension et de l’Annonciation. Visite d’une Cathédrale

En option :

Visite du palais des Armures. Le palais des Armures est le plus ancien et le plus important musée du Kremlin. Sa date de construction est estimée en 1485, mais la première mention écrite du palais remonte à 1508. Ses collections incluent les vêtements utilisés pendant les cérémonies de couronnement des Tsars, avec les plus riches tissus et fourrures incrustés d’une multitude de pierres précieuses, des équipages impériaux avec des carrosses, des voitures et attelages réalisés par les meilleurs artisans et les matériaux les plus prestigieux, des trônes incrustés de diamants, de la joaillerie, des services de vaisselle et des armures, le tout appartenant à la famille impériale. Nous pourrons aussi y admirer les mondialement célèbres oeufs de Pâques Fabergé, ainsi que la pièce la plus importante du musée, la « Couronne de Monomaque », couronne impériale de Russie dont la légende raconte qu’elle fut offerte par l’empereur de Byzance, Constantin Monomaque. Elle fut utilisée depuis 1547 dans toutes les cérémonies de couronnement des Tsars.

Cocktail du Commandant, avec ambiance musicale et un verre de champagne

Navigation

4EME JOUR- OUGLITCH

Petit-déjeuner, déjeuner et dîner à bord

Programme d’activités à bord

Visite d’Ouglitch. Ouglitch se trouve sur la Volga, à 92 km au sud-ouest d’Iaroslavl. Elle a été fondée en 937 par Yan Pleskovitch, et fut attaquée par l’Horde d’Or en 1238. C’est ici que Boris Godounov a commandité en 1591 l’assassinat du Tsarévitch Dimitri, dernier héritier d’Ivan IV le Terrible. Cet évènement fut pour la Russie le début de la période dite du « Temps des Troubles ». Ouglitch fait partie du célèbre Anneau d’Or, constitué par plusieurs villes princières situées autour de la capitale russe et possédant de remarquables ensembles architecturaux. Durant la promenade à pied dans la vieille ville, vous visiterez le Kremlin ainsi que l’église de Saint-Dimitri-sur-le-Sang-Versé, construite à l’endroit même où, selon la légende, le Tsarévitch Dimitri aurait été tué en 1591. Les murs peints en rouge évoquent le sang versé en ces lieux. A l’intérieur de l’église, nous pourrons admirer la plus ancienne icône de l’icônostase, celle de la Vierge de Smolensk, datant du XVIIe siècle, offerte par les Romanov. Nous terminerons la visite par la Cathédrale de la Transfiguration.

5EME JOUR – IAROSLAVL

Petit-déjeuner, déjeuner et dîner à bord

Iaroslavl. Située à la jonction des rivières Volga et Kotorosl, Iaroslavl fut fondée en 1010 par le prince Yaroslav le Sage sur l’emplacement d’une ancienne colonie viking. Elle se développe rapidement et devient un grand centre commercial grâce à son port sur la Volga. En 1218 elle devint une principauté et en 1463 elle s’intégra à Moscou. Au XVIIe siècle Iaroslavl devient la deuxième ville de Russie, et même temporairement sa capitale pendant l'occupation de Moscou par les armées polonaises. Iaroslavl connut alors un deuxième âge d’or commercial grâce sa situation sur la route entre Moscou et le port maritime d’Arkhangelsk. Au XVIIIe siècle, Catherine la Grande traça un nouveau plan urbain de la ville et stimula son industrialisation, qui continue tout au long des XIXe et XXe siècles. Ce riche passé historique a produit un héritage culturel de premier ordre : Iaroslavl est un trésor d’architecture, possédant des églises et des monastères parmi les plus beaux de Russie, et produisant même un style architectural qui s’est ensuite répandu aux autres villes de l’Anneau d’Or et dans le reste de la Russie, le « style de Iaroslavl » : églises en briques, parées de faïence et décorées à l’intérieur de fresques d’une beauté extraordinaire. Iaroslavl est une des villes de « l’Anneau d’Or » et figure dans la liste du Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO.

Tour panoramique d’Iaroslavl. Dans le centre-ville, nous pouvons admirer le plan urbain tracé aux XVIIIe et XIXe siècles : ici se situent les galeries commerciales « Gostinny Dvor » (1818), le bâtiment des Bureaux du Gouvernement (1785), la maison Vakromeyev, l’Université d’État, anciennement Maison de Charité (1786) et la Caserne de Pompiers dans un édifice Jugendstil de 1911. Nous trouvons aussi le Théâtre Volkov, le plus ancien de Russie, fondé en 1750 et dont l’édifice actuel date de 1911, ainsi que plusieurs résidences et bâtiments administratifs en style néoclassique et la promenade sur les bords de la Volga. Le quartier situé à la confluence de la Volga et de la Kotorosl est appelé la Strelka. Ici se trouvait le Kremlin jusqu’à ce qu’il fut ravagé par le feu en 1658. À son emplacement, fut élevée la cathédrale de la Dormition jusqu’à sa démolition par les soviets en 1937. Elle a été restaurée et ouverte au public à nouveau en 2010, à l’occasion du millénaire de la ville. Près d’ici se trouve également l’église de l’Épiphanie avec ses 5 dômes, un bel exemple d’église russe d’inspiration médiévale. L’église de St. Jean Baptiste est un modelé d’église du « style de Iaroslavl », avec ses extérieurs recouverts de riches faïences. On admirera ensuite les deux joyaux d’Iaroslavl : le Monastère de la Transfiguration du Sauveur et l’église du Prophète Elie.

Visite de l’église de St. Nicolas-le-Faiseur-de-Miracles. Fondée par un riche marchand et dédiée à St. Nicolas, protecteur des bateliers, des marchands et des voyageurs, ce petit temple est une des plus anciennes églises en pierre de la ville. Elle fut inaugurée en 1622 dans le typique style « des églises d’Iaroslavl » qui se répandit ensuite dans tout le centre de la Russie. Les riches fresques qui décorent ses intérieurs furent peintes par des maîtres de Kostroma en 1640 et décrivent des scènes de la vie et miracles de St. Nicolas. La magnifique iconostase baroque sculptée date de 1751.

Navigation. Temps libre.

6EME JOUR – GORITSY

Petit-déjeuner, déjeuner et dîner à bord

Visite du Monastère de Goritsy. Petite ville typique avec son port fluvial, Goritsy permet d’accéder à Kirillov où se trouve le monastère de Saint-Cyril du Lac Blanc (Kirillo-Belozersk) que vous visiterez. Il est protégé par une impressionnante forteresse et se situe au bord du lac Siverskoïé. C’est un des plus anciens monastères du pays et le plus grand du nord de la Russie. Lors du trajet, vous pourrez admirer un magnifique paysage de collines, de lacs et de champs. Le monastère a été fondé par Saint-Cyril de Belozersk, à la fin du XVe siècle. C’était un grand centre religieux, économique et culturel du nord de la Russie. Le monastère s’enrichissait grâce aux donations des tsars et des princes russes, à la vente d’artisanat, et à l’activité commerciale. Il se divise en trois parties. La plus ancienne est celle du monastère de la Dormition où se situent la cathédrale du même nom et la plupart des églises ; la deuxième partie est celle de Saint Jean-Baptiste ; la troisième est la Ville Neuve, ajouté à la deuxième moitié du XVIIe siècle, avec ses hauts remparts et ses tours puissantes. Les réformes de Pierre I et Catherine II mirent terme à la puissance économique du monastère. En 1924 il fut transformé en musée.

Visite du Musée des Icones.

Déjeuner à bord

Temps libre. 

7EME JOUR – KIJI

Petit-déjeuner, déjeuner et dîner à bord

Navigation sur le lac Onega. Arrivée à Kiji

Visite de l’ile de Kiji. L’île de Kiji (7 km de long et 500 m de large) est l’une des nombreuses îles du lac Onega, dans le nord de la Russie européenne (république de Carélie). Elle regorge de trésors architecturaux, c’est une merveille pour les yeux. Elle est mondialement célèbre pour son enclos paroissial (pogost) constitué de deux églises du XVIIIe siècle et un clocher octogonal entourés d’un enclos, c’est un musée à ciel ouvert de l’architecture en bois. Le joyau de cet ensemble unique est l’église de la Transfiguration, ouvrage de charpente coiffé de 22 coupoles argentées formant une sorte de pyramide et l’église de l’Intercession de la Vierge, surmontée de 9 coupoles qui a été édifiée en 1764. La couverture de ces deux édifices est elle-même en bois, et le tout a été assemblé sans clous ni vis. Plusieurs autres monuments religieux, un moulin à vent (le plus vieux de Russie) et des maisons également en bois se trouvent à proximité. Le caractère exceptionnel de cet ensemble monumental a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1990.

Visite du Musée en plein air.

Déjeuner à bord

Temps libre.

8EME JOUR – MANDROGUI

Petit-déjeuner, déjeuner

Visite de Mandrogui. Située à 320 km au nord-est de Saint-Pétersbourg sur la berge de la rivière Svir qui relie les lacs Onega et Ladoga. La population permanente est de 50 habitants qui travaillent à la production d’objets artisanaux. Avec ses maisons de bois aux couleurs vives, Mandrogui recrée l’ambiance d’une Russie d’un autre temps très prisée des touristes.

Dégustation de « Chachlik » pour le déjeuner dont raffolent les russes, une spécialité culinaire originaire du Caucase. C’est une brochette de viande de boeuf, de porc ou de mouton grillée, marinée pendant toute une nuit avec des herbes et des épices, puis cuites sur un grill à bois ou charbon.

Temps libre à Mandrogui.

Durant la journée activités à bord du bateau consacrées à la culture et à l’histoire de la Russie.

Dîner d’adieu du commandant et nuit à bord.

9EME JOUR – SAINT PETERSBOURG

Petit-déjeuner, déjeuner et dîner à bord.

Visite panoramique de Saint-Pétersbourg. C’est une prise de contact idéale avec la ville, son centre historique et ses principaux monuments. Saint-Pétersbourg, classée au Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO est aussi appelée la « Venise du Nord » de par les nombreux canaux, îles et ponts qui y ont été construits afin de drainer le terrain marécageux et pour dompter l’impétueuse Neva. Le luxe et la créativité furent utilisés dans sa construction : l’opulence de la cour impériale, mais aussi les nombreux palais et théâtres ainsi que les luxueuses façades qui ornent les grandes avenues, appelées « Perspectives » (Prospekt). Nous pourrons admirer notamment la perspective Nevsky, avec ses plus prestigieux édifices: les palais Anitchkov et Belosselski-Belozerski, la cathédrale de Notre Dame de Kazan, le bâtiment Eliseev, etc. Nous traverserons la Fontanka, qui limitait jadis le centre de Saint-Pétersbourg, ainsi que la Moïka et le canal Griboïedov. Sur les rives de ce dernier se trouve la célèbre cathédrale du Saint-Sauveur sur le Sang Versé, typiquement russe avec ses coupoles multicolores et ses bulbes dorés. L’ancien palais d’Hiver, imposante résidence des Tsars, aujourd’hui musée de l’Ermitage, domine avec sa façade Nord le cours de la majestueuse Neva. De l’autre côté du fleuve se dessine la silhouette de la Forteresse de Pierre et Paul et sa haute flèche. Non loin se trouve le croiseur « Aurore », (célèbre pour avoir tiré le coup de canon déclenchant l’assaut du palais d’Hiver, le 25 octobre 1917) et la Maisonnette de Pierre le Grand. C’est depuis cette modeste demeure que le Tsar suivait personnellement l’évolution de la construction de « sa » ville entre 1703 et 1708. Sur l’île Vassilevski se trouvent la Strelka, le palais Menchikov et l’édifice historique de l’Université. Puis, nous passerons devant l’Amirauté et son imposante flèche dorée, symbole de la force navale russe, sur laquelle Pierre le Grand voulut bâtir son Empire. Sa statue trône devant le bâtiment du Sénat et la cathédrale de Saint Isaac, avec ses gigantesques colonnes de granit rouge de Finlande. La place du Théâtre abrite les bâtiments du Conservatoire et le célèbre Théâtre Mariinsky. Nous finirons notre parcours devant la belle église de Saint Nicolas des Marins, entourée de canaux.

Visite de la Forteresse Pierre et Paul

Située sur une petite île, face au palais d’Hiver, dominant les trois bras de la Neva, la Forteresse était destinée à protéger la ville des attaques par voie maritime. Les Tsars l’utilisèrent aussi comme prison politique en y enfermant ses principaux opposants, principalement des intellectuels. Aujourd’hui devenu musée, son mur d’enceinte offre d’incomparables vues de la rive Sud de la Neva. Deux coups de canon tirés du haut de ses remparts détonnent tous les jours à midi. La petite église en bois, qui se trouvait à l’origine en son for, a subi différents travaux d’agrandissement au fil des années pour devenir, finalement, une cathédrale. Nous pourrons y admirer le tombeau du fondateur de la ville, Pierre le Grand, ainsi que ceux des membres de la dynastie Romanov, incluant Nicolas II et sa famille, assassinés pendant la révolution bolchévique de 1918. Ses restes furent inhumés dans la cathédrale en 1998.
En option (l’après-midi):
Visite du palais Youssoupov. Ce somptueux palais, situé au bord de la Moïka, appartenait aux princesYoussoupov, la plus riche famille aristocratique de Russie. La richesse décorative du palais est époustouflante : fresques, marbres, moulures, reliefs, miroirs vénitiens, chandeliers en or, vaisselle, magnifiques meubles, soies et tapisseries… La visite vous fera découvrir le luxe et l’opulence des grandes familles de la noblesse avant la révolution. Le palais disposait même de son propre théâtre de 180 places, où les plus célèbres artistes de l’époque se produisaient en représentations privées. Nous visiterons aussi la salle où Grigori Raspoutine (favori du Tsar Nicolas II et de son épouse) fut assassiné en décembre 1916

Croisière sur les Canaux. Saint-Pétersbourg est surnommée, à juste titre, la « Venise du Nord ». Bâtie sur un terrain marécageux, dans le Delta de la Neva, ses architectes durent dessiner un vaste et complexe système de canaux de drainage (plus de 100 pour une longueur de plus de 300 km) afin de dominer ainsi les éléments. Ces canaux font partie aujourd’hui de l’identité de la ville. Visiter Saint-Pétersbourg à travers ses canaux et rivières est sans doute la meilleure façon de s’imprégner de l’esprit unique de l’ancienne capitale impériale, ainsi que la manière idéale d’admirer ses façades, les quais de granit rosé et quelques-uns des 350 ponts, chacun avec son propre nom et histoire. Les plus beaux d’entre eux ont des balustrades en fer forgé et des décorations sculptées.

En option (en soirée):

Ballet au théâtre

10EME JOUR – SAINT PETERSBOURG

Petit-déjeuner, déjeuner et dîner à bord.

Visite du Musée de l’Ermitage, englobant aujourd’hui les grandes salles d’apparat du palais d’Hiver, c’est l’un des plus beaux musées du monde, avec une collection de plus de trois millions d’objets d’art et d’antiquité. Il doit sa renommée internationale aux salles consacrées aux peintures des écoles italienne, flamande, espagnole, hollandaise, allemande et française, en particulier une collection très riche de Rembrandt, de peintures hollandaises du XVIIe siècle et d’Impressionnistes Français mais également deux œuvres du génie universel Léonard de Vinci.

En option (l’après-midi) :

Excursion à Pouchkine, visite du palais de Catherine et de son parc. La petite ville de Pouchkine, située à 30 km de Saint-Pétersbourg, a été nommée ainsi en l’honneur du célèbre poète russe. Elle s’appelait jadis « Tsarskoe Selo », ou « Hameau des Tsars ». Elle compte l’une des plus belles résidences impériales, le Palais Catherine (qui doit son nom à Catherine Ière, la seconde femme de Pierre le Grand). Le palais fut dessiné par l’architecte italien Francesco Bartolomeo Rastrelli, auteur des plus importants palais et monuments de la ville de Saint-Pétersbourg, et construit au XVIIIe siècle pendant le règne de cinq Tsars. Ce palais est le lieu de prédilection de Catherine la Grande, on peut y admirer son incomparable succession de salons ainsi que le cabinet d’Ambre, salle unique au monde par ses murs entièrement recouverts d’ambre de la Baltique. A l’abri des regards pendant presque un siècle, il a été entièrement restauré et ouvert au public en 2003 à l’occasion du tricentenaire de la ville de Saint-Pétersbourg. Nous admirerons aussi la beauté du Grand Salon et la Salle des Peintures. La magnifique architecture trouve son égal dans le parc qui entoure le palais, où nous nous promènerons parmi les bois de bouleaux et de sapins, les lacs et les étangs, les ruisseaux, les ponts, les sculptures, les pergolas… L’inoubliable beauté des lieux a été décrite par une multitude de poètes et artistes.

En option (en soirée):

Spectacle folklorique Russe. Quelle meilleure façon de connaître l’essence d’un peuple qu’à travers ses traditions, ses musiques, ses danses et ses vêtements. La Russie, immense territoire qui s’étend de l’Europe aux rives de l’Océan Pacifique est un richissime ensemble d’ethnies et de cultures que nous pourrons approcher au court d’un beau et émouvant spectacle réalisé dans l’un des palais de la ville. L’excellence des danseurs, le charme irrésistible des danseuses et les costumes flamboyants vous feront voyager au cœur même de l’âme slave.

11EME JOUR – SAINT PETERSBOURG

Petit-déjeuner, déjeuner et dîner à bord.

Excursion à Peterhof, visite du parc Peterhof, appelé à juste titre le « Versailles Russe », anciennement « Petrodvorets », était la principale résidence d’été des Tsars. Situé sur la rive sud du golfe de Finlande, à côté de la mer et à quelques 30 km de Saint-Pétersbourg, il est sans doute l’un des principaux centres d’intérêt de l’ancienne capitale impériale. La visite comprend le parc où des petits palais et pavillons sont disséminés parmi de très beaux jardins. A ne pas manquer, son célèbre ensemble de 150 fontaines et ses 3 cascades, parées de magnifiques statues dorées, ainsi que les étonnants « jeux d’eau » qui vous surprendront pendant votre promenade dans le parc.

En option (le matin) :

Visite du palais de Peterhof.

Après la victoire qu’il remporta sur les Suédois, en 1709, à Poltava, le tsar Pierre le Grand décida de construire un palais « à la hauteur du plus grand des monarques ». Sa visite de Versailles, en 1717, renforça ses ambitions. Plus de 5 000 ouvriers, serfs et soldats dirigés par des architectes, des hydrauliciens, des paysagistes et des sculpteurs travaillèrent sur ce chantier. Commencé frénétiquement en 1714, Peterhof fut inauguré en 1723. Le Grand Palais de Le Blond, achevé en 1721, fut considérablement remanié au cours des décennies suivantes. Dans les années 1770, la Grande Catherine chargea Iouri Velten de redécorer une partie de l’intérieur dû à Rastrelli, notamment la salle du Trône et la salle de Tchesma.

Le domaine de Peterhof se dresse au centre d’un magnifique parc paysagé, composé de jardins à la française et à l’anglaise. Le palais, avec ses vues sur la Baltique, est l’image même du triomphalisme impérial.

En option (l’après-midi) :

Visite de la cathédrale Saint-Isaac. Dessinée et construite par des architectes de prestige, dont les plus importants sont le Français Auguste de Montferrand et l’Espagnol Agustín de Betancourt, Saint-Isaac est l’une des plus grandes cathédrales d’Europe de par sa taille et de par la richesse de ses matériaux: or, malachite, et lapis-lazuli, 14 variétés de marbre, plus de 40 minéraux et pierres semi-précieuses, granit de Finlande, 600 m2 de mosaïque, des peintures et sculptures en grand nombre. Les imposantes colonnes de 43m sont en granit de Finlande. Plus d’un demi-million d’ouvriers ont participé à sa construction. Trois difficultés majeures sont à signaler : le terrain marécageux, les dimensions immenses du chantier et le poids énorme des matériaux employés (plus de 300 000 tonnes).

Visite de la cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé. Elle fut érigée en 1882 sur l’ordre d’Alexandre III en mémoire de son père qui fut assassiné lors d’un attentat au même endroit, ce qui fait que l’église a pris son nom. A l’intérieur nous verrons le fragment de pavé sur lequel le tsar tomba et fut mortellement blessé. Construite dans un style typiquement russe, inspirée de la cathédrale de Saint-Basile le Bienheureux, sa façade est en brique rouge décorée de plus de 7 000 m2 de mosaïques et ses coupoles en forme de bulbe sont ornées de céramique multicolore.

12EME JOUR – SAINT PETERSBOURG / PARIS

Petit déjeuner à bord.

Transfert à l'aéroport, assistance aux formalités d’enregistrement puis décollage à destination de Paris.

A savoir

Des impératifs de navigation : météorologie, passages des écluses, etc., peuvent perturber l'itinéraire, voire, pour des raisons de sécurité, entraîner la suppression d’escales. Cependant, ces cas restent extrêmement rares.

Selon les jours de fermeture des sites et musées, l’ordre des visites peut-être inversé.

Les autorités russes peuvent décider de façon inopinée de fermer certains sites ou musées. Parfums du Monde vous proposerait, dans ce cas, une alternative.
Temps libre : Transport centre-ville/bateau en supplément (en vente à bord)
Ce prix comprend
  • Le transport aérien Paris/Moscou-St-Petersbourg/Paris sur vols réguliers Air France ou Lufthansa ou Finnair
  • Les taxes d'aéroport 
  • Les transferts aéroport/port/aéroport en autocar
  • L'hébergement sur un bateau de catégorie 3 ancres, cabine extérieure avec couchettes basses, base ½ double en pont principal ou supérieur
  • La pension complète du dîner du J1 (selon horaires, en vol ou sur le bateau) au petit déjeuner du dernier jour, inclus thé ou café à chaque repas, et 

·         La cérémonie du pain et du sel à l’arrivée

·         un cocktail de bienvenue avec un verre de champagne Russe

·         1 déjeuners en ville à Moscou

·         Un déjeuner chachliks à terre à Mandrogui

·         Le dîner d’adieu du Commandant  

  • La participation gratuite aux divers programmes et soirées organisés à bord chaque soir
  • Les visites et excursions mentionnées au programme avec guides spécialisés inclus
  • Les taxes portuaires
  • Le port des bagages du quai en gare fluviale à la cabine et vice-versa
  • L’assistance d'un guide-accompagnateur parlant français
  • Bus et guide privatifs pour les groupes de 35 personnes minimum

Ce prix ne comprend pas
  •  Les boissons (hors celles mentionnées) et dépenses à caractère personnel
  • Les frais de visa obligatoire (obtention par nos soins) prix nous consulter par pers. (à ce jour) pour les ressortissants de la CE (dossier complet à déposer impérativement 8 semaines avant la date de départ, moins de 8 semaines des frais s’appliqueront selon le barème)
  • Les assurances
  • ATTENTION l’assurance assistance est obligatoire pour l’obtention du visa  -par vos soins ou par nos soins-
  • Les pourboires obligatoires pour le personnel de bord (matelots, serveuses, femmes de chambres) + 60 € par pers. conseillés et à régler en espèces et sur place seulement. Les pourboires des guides-accompagnateurs ne sont pas inclus et restent à votre libre appréciation. Aucun pourboire ne pourra être facturé.
  • La privatisation du car si le nombre est inférieur à 35 participants
  • Tout ce qui n’est pas mentionné dans « Ce prix comprend »

Informations complémentaires